Les taxes sur les aliments riches en gras, sont-ils fous?

Ce n’est pas une nouvelle, en 2003, on en parlait, mais on sonne à nouveau une mesure de prévention de l'obésité serait d'imposer des taxes sur les aliments riches en graisses, en sucre et en sel.

Une étude scientifique menée au Queen's Medical Center de Nottingham (Angleterre) suggère que cette taxe pourrait réduire les maladies cardiovasculaires et sauver plus de 3 000 vies par an.

L'étude envisageait trois types de taxes qui permettraient de réduire les mauvaises habitudes alimentaires, l'obésité et les pathologies qui l'accompagnent, l'une destinée aux aliments riches en graisses saturées, l'autre plus généralisée aux produits alimentaires nuisibles. santé et un tiers qui taxerait les produits contenant beaucoup de matières grasses, de sucre et de sel. La troisième option est celle qu'ils ont trouvée la plus efficace. Mais cette mesure n’est pas efficace pour tout le monde, car la Fédération des aliments et des boissons, représentative de l’industrie agroalimentaire, affirme que ce sac comprendrait des aliments sains mais gras comme le fromage.

C'est incroyable qu'ils essaient de punir le consommateur en nous faisant payer plus cher pour des aliments malsains, nous devons vraiment avoir le visage d'un imbécile. Ne serait-il pas plus judicieux d'amender quiconque élabore les produits susmentionnés en les mettant à la disposition de la population?